casseur

casseur, euse [ kasɶr, øz ] n.
• 1558; de casser
1Personne qui casse (qqch.). Un casseur de pierres.
2Personne qui fait le commerce des pièces en bon état de voitures mises à la casse. épaviste.
3Personne qui, au cours d'une manifestation, endommage des biens publics ou privés. « des casseurs [...] masqués par des cagoules et des casques intégraux, armés de chaînes, de tubes de plomb » (Le Clézio). Interpellation des casseurs.
4(1885; de 4. casse) Arg., puis fam. Cambrioleur.
5 Adj. Rare Qui casse par maladresse.

casseur, casseuse adjectif et nom Qui casse beaucoup par maladresse. Qui désorganise quelque chose : Un casseur de prix.casseur, casseuse nom Personne qui fait le commerce des pièces détachées de voitures mises à la casse, qui vend un objet au poids brut. Personne qui se livre, lors d'une manifestation, à des dégradations sur la voie publique, dans des locaux administratifs, etc. Argot. Cambrioleur. ● casseur, casseuse (expressions) nom Casseur de pierres, ouvrier qui brisait les pierres pour la confection des routes.

casseur, euse
n.
d1./d Personne dont le métier est de casser. Casseur de pierres.
|| Commerçant qui casse et revend au poids brut des objets usagés.
Spécial. Ferrailleur.
d2./d Un casseur: un mauvais garçon, un affranchi, un dur. Jouer les casseurs.
|| Personne qui profite d'une manifestation pour dégrader la voie publique (mobilier urbain, magasins, etc.) ou des bâtiments publics ou privés.
d3./d n. m. (Maurice) SPORT à la pétanque, joueur dont la spécialité est de déplacer les boules de l'adversaire.
|| Joueur qui joue trop brutalement.

⇒CASSEUR, EUSE, subst. et adj.
A.— Emploi subst.
1. Celui, celle qui casse.
a) [Par profession] Casseur de pierres, de cailloux. Des chantiers de casseurs de pierres (HUGO, Les Travailleurs de la mer, 1866, p. 116). Casseur (de voitures, etc). Celui dont la profession est de broyer les voitures hors d'usage et d'en récupérer les parties métalliques réutilisables.
b) [Par habitude ou par système]
Arg. Cambrioleur. Les bars étaient remplis de mauvais garçons, barbeaux, casseurs, voyous de toutes sortes (F. TRIGNOL, Pantruche, 1946, p. 19).
P. ext. Celui qui affiche un air insolent, voyou :
1. Fagerolles, qui affectait des airs de casseur et de voyou, se tapa sur les cuisses.
ZOLA, L'Œuvre, 1886, p. 79.
En emploi d'appos. Le chapeau casseur. Mis à la manière d'un casseur (cf. E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1855, p. 189).
Domaine pol. Partisan de la violence comme moyen d'action contre un régime politique. Les casseurs seront les payeurs (J. CHABAN-DELMAS, Loi « anti-casseurs », 4 juin 1970).
2. Expr. fig., fam. Casseur de cœur. Casse-cœur, séducteur. Son physique de casseur de cœurs (ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 104).
♦ [P. réf. au sp.] Un grand casseur de raquettes (Ac. 1798-1878, Lar. 19e, LITTRÉ, GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill., DG, ROB.). Un solide gaillard.
Un casseur d'assiettes. Un violent :
2. ... ou arborerai-je enfin mon véritable visage, non plus de bagarreur ou de casseur d'assiettes pour la galerie, mais de ce contemplatif que je n'ai jamais cessé d'être, ...
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 185.
Un casseur de vitres. Provocateur, faiseur de scandales. Vous vous êtes fait casseur de vitres et tapageur (HUGO, Les Misérables, t. 2, 1862, p. 249).
B.— Emploi adj. Qui casse par maladresse. Une bonne, une domestique casseuse. Bien que Madame se force pour être aimable, elle n'est sûrement pas à la coule, (...) : êtes-vous casseuse?... Êtes-vous soigneuse? (MIRBEAU, Le Journal d'une femme de chambre, 1900, p. 28).
Au fig. Violent. L'esprit de Scholl est brutal et casseur et agressif (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1887, p. 638).
[En parlant d'une attitude, d'un comportement] Qui caractérise un casseur. Un air casseur, une tournure casseuse.
Prononc. et Orth. :[], fém. [-ø:z]. [a] ant. ds Lar. Lang. fr. Ds Ac. 1718-1932 uniquement en tant que subst. masculin. Étymol. et Hist. 1. 1558 [ca 1544] subst. « celui qui frappe fort (pour casser) » (DES PÉRIERS, Nouv. Récr., 8 ds HUG.) — 1611, COTGR.; attesté à nouv. en 1832 « celui qui casse » (RAYMOND); 1838 spéc. « celui qui casse beaucoup par maladresse » (Ac. Compl. 1842); 1845 adj. (BESCH.); d'où 2. 1800 « homme vigoureux » (BOISTE); 1808 casseur de raquettes (BOISTE); av. 1850 casseur de vitres (BALZAC, Œuvres diverses, t. 3, p. 41); 3. 1690 casseur de raquettes « fanfaron » (FUR.) — LITTRÉ; 1808 « tapageur » (D'HAUTEL, Dict. du bas-lang.); d'où 1835 casseur d'assiettes (Ac.); 1841-42 fam. adj. « fanfaron, prêt à tout casser » (RAOUL DE LA BARRE, École de Saumur ds Les Français peints par eux-mêmes, t. 5, p. 157); 4. 1628 arg. subst. casseur de Hanes (CHEREAU, Jargon de l'argot réformé ds ESN.), attest. isolée; 1841 arg. des détenus casseur de porte « cambrioleur » (P. JOIGNEAUX, Les Prisons de Paris, p. 107). Dér. du rad. de casser « briser »; suff. -eur2. Fréq. abs. littér. :42. Bbg. GIRAUD (J.), PAMART (P.), RIVERAIN (J.). Mots ds le vent. Vie Lang. 1970, p. 440. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 299. — SLACK (A.). Le Coin du pédagogue. Fr. R. 1971, t. 45, n° 2, p. 410. — RIGAUD (A.). La Vraie Cour des Miracles. Vie Lang. 1969, p. 154.

casseur, euse [kɑsœʀ, øz] n.
ÉTYM. 1558; de casser.
1 Personne qui casse (qqch.).(Par activité professionnelle). || Un casseur de pierres.
1 Le livre de leçons de choses avait été (…) l'un des apaisements de mon anxieuse enfance. Le casseur de pierres est content de casser les pierres qui sont sur terre pour devenir des maisons grâce aux maçons (…)
Jacques Laurent, les Bêtises, p. 443.
(Par accident). || Le casseur, la casseuse d'un objet précieux (rare; → ci-dessous 3. et 4.).
2 Personne qui fait le commerce des pièces en bon état de voitures mises à la casse.REM. Dans ce sens, le mot ne semble pas avoir de féminin.
tableau Noms de métiers.
3 (N. m.).Fig. Un casseur d'assiettes. Fanfaron, querelleur, tapageur.Un casseur.Jouer les casseurs, les durs, les violents.
Un casseur de vitres : un faiseur de scandales.
Un grand casseur de raquettes : un homme solide, vigoureux.
Un casseur de cœur : un séducteur. Casse-cœur.
4 N. m. (Répandu v. 1968). Personne qui, au cours d'une manifestation, endommage volontairement des biens publics ou privés. || Répression des agissements des casseurs (→ Loi anticasseurs).Les casseurs seront les payeurs.
2 Pas un bruit n'arrive à moi de la ville où les « casseurs » — pas très nombreux — brisent les vitrines, envahissent les épiceries.
J. Green, Journal, (Ce qui reste de jour), 10 mai 1970.
5 (1885; de 5. casse). Argot, puis fam. Cambrioleur.REM. Dans ce sens, le fém. est virtuel.
3 Les jules donnent aux filles la peur des durs parce qu'ils en ont peur eux-mêmes, qu'ils sont des respectueux, amis des flics, et éprouvent l'horreur du tueur, ou même du casseur.
Jacques Laurent, les Bêtises, p. 158.
4 Je pourrais écrire le Guide du parfait casseur, le bottin des fourgues parisiens, un traité sur la peur et l'envie de courir, les mémoires d'une paire de gants (…)
A. Sarrazin, la Traversière, p. 225.
6 Adj. (Rare). Qui casse par maladresse. || Une employée de maison casseuse.
5 Elle doit être, sans cesse, sur le dos des gens, à les asticoter de toutes les manières… Et des « savez-vous faire ceci ? »… Et des « savez-vous faire cela ?… » Ou bien encore : « Êtes-vous casseuse ?… Êtes-vous soigneuse ?… »
O. Mirbeau, le Journal d'une femme de chambre, p. 27.
Qui caractérise un casseur (3.). || Un air casseur.
6 Pas saccager la Tradition ! Si vous prenez l'air capricieux, casseur, versatile, tantôt dans un pub, dans un autre (…) alors (…) les flics vous déferlent sur les os (…)
Céline, Guignol's band, p. 33 (1944).
COMP. Anticasseur(s).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • casseur — casseur, euse (kâ seur, seû z ) s. m. et f. Celui, celle qui casse beaucoup par maladresse.    Fig. Un grand casseur de raquettes, un homme vigoureux.    Un casseur d assiettes, un tapageur, un querelleur. HISTORIQUE    XVIe s. •   Il frappoit… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • casseur — CASSEUR. sub. mas. Il n est guère d usage qu en cette phrase proverbiale, Un grand casseur de raquettes, qui se dit d Un homme vert et vigoureux. Il se vante fort, il se donne pour un grand casseur de raquettes …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • CASSEUR — s. m. Il n est guère usité que dans ces phrases proverbiales et populaires :  Un grand casseur de raquettes, Un homme vert et vigoureux. Il se vante fort, et se donne pour un grand casseur de raquettes.   Un casseur d assiettes, Un tapageur, un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CASSEUR — n. m. Celui qui casse. Un casseur de pierres, Un ouvrier qui casse les pierres ou les cailloux destinés à l’entretien d’une route. Fig. et pop., Un casseur d’assiettes, Un tapageur, un querelleur …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Casseur — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Casseur, en informatique, désigne une personne spécialisée dans le cassage des protections des logiciels. Voir Cracker (déplombeur de logiciels). Casseur… …   Wikipédia en Français

  • casseur — nm. (et mondeur de noix), écaleux, noilleur (fl.), personne qui casse et trie les noix pour récupérer l amande : gromalyò / eu / u (Albanais.001) / gremalyu (Chambéry), ZA, E. E. : Casser. A1) casseur ; cambrioleur : kassò / eu, za, e (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • casseur — ● n. m. ►CRYPTO►SECU Personne qui s amuse à casser un code. cracker en anglais pop., ou code breaker en bon anglais. Ce n est pas forcément péjoratif, dans de nombreux cas, il s agit de tester véritablement la sécurité d un système …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • casseur — n.m. Cambrioleur (par effraction). / Fanfaron : Jouer les casseurs. / Récupérateur de métaux et de pièces détachées. / Celui qui se livre volontairement à des déprédations : Les casseurs seront les payeurs …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Casseur (Urbain) — Une banque brulée lors des manifestations de 2008 en Grèce Autrefois le terme de casseur désignait les casseur de grève , les Jaunes. Le casseur est considéré comme un synonyme de vandale. Il est parfois utilisé comme synonyme d …   Wikipédia en Français

  • Casseur de pierres — ● Casseur de pierres ouvrier qui brisait les pierres pour la confection des routes …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.